Cлова на букву "G"


А Б В Г Д Е Ж З И Й К Л М Н О П Р С Т У Ф Х Ц Ч Ш Щ Э Ю Я
0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Поиск  

Показаны лучшие 100 слов (из 141).
Чтобы посмотреть все варианты, нажмите

 Кол-во Слово
3GAB
1GABRIEL
2GALLIMARD
2GAR
2GARDEN
3GARE
2GATHERING
2GAUCHERIE
2GAZE
22GAZETTE
1GELD
69GEN
1GENDARME
97GENERAL
7GENERALE
4GENERATION
38GENIE
2GENIES
3GENIUS
1GENO
36GENRE
2GENT
6GENTE
8GENTLEMAN
2GENTLEMEN
3GENUS
2GEORG
20GEORGE
2GEORGIAN
2GEORGIE
4GERHARDT
3GERMAIN
2GERTRUDE
19GESCHICHTE
6GESTE
2GESUNDHEIT
2GIB
1GIDE
6GILBERT
2GIORNO
2GIOVANNA
2GIOVANNI
1GIULIA
2GIUSEPPE
4GIVE
1GLAD
1GLANCE
8GLI
20GLOBE
9GLORIA
3GLORY
2GLOW
2GNADIGE
3GOD
4GODUNOV
1GODWIN
22GOETHE
5GOOD
1GORDON
1GORGE
3GORY
4GOTHS
3GOUT
13GRACE
2GRAEME
2GRAIN
16GRAN
122GRAND
58GRANDE
13GRANDES
2GRANDIOSE
14GRANT
2GRASS
1GRATEFUL
2GRATIS
13GRAVE
1GRAVES
3GRAY
3GREAT
1GREATER
1GREETS
2GREGOIRE
3GRENADIER
1GRENIER
3GREY
1GRIEF
5GRIMACE
5GRIMM
2GRIS
3GROTESQUE
2GUARDO
3GUIDE
3GUIDER
6GUILLAUME
2GUILLOTINE
9GUIZOT
1GUNTHER
6GUSTAVE
4GUT
3GUY

Несколько случайно найденных страниц

по слову GRAND

Входимость: 1. Размер: 33кб.
Часть текста: 37). Впервые напечатано в отдельном издании писем Пушкина к Е. М. Хитрово, выпущенном Пушкинским Домом, Лгр. 1927, стр. 1; подлинник в Пушкинском Доме; он писан на листе почтовой бумаги обыкновенного формата без водяных знаков; письмо сложено конвертом и запечатано перстнем-талисманом. Перевод: «Не знаю, как выразить вам свою благодарность за участие, которое Вам угодно было проявить к моему здоровью. Мне почти совестно чувствовать себя так хорошо. Одно крайне несносное обстоятельство лишает меня сегодня счастия быть у вас. Соблаговолите принять мои сожаления и извинения, равно как и выражение моего глубокого уважения. Пушкин. 18 июля». На обороте: Г-же Хитровой. Год написания письма определяется лишь предположительно, но официально-светская форма обращения к Хитрово дает основание отнести его к ранним годам знакомства Пушкина с нею. т.-е. к 1827 или, самое позднее, — к 1828 г. (в последующие годы, 1829 — 1831, Пушкин и Хитрово не были в июле, когда написано письмо, в одном и том же месте). Таким образом, эта записка (которую всё же нам представляется более вероятным отнести к 1827 году) является первым следом знакомства и отношений Пушкина к Е. M Хитрово. — Елизавета Михаиловна Хитрово (род. 1783) — любимая дочь фельдмаршала, светлейшего князя М. И. Голенищева-Кутузова-Смоленского; бывшая фрейлина, в 1802 г. вышедшая замуж за флигель-адъютанта графа Ф. И. Тизенгаузена, но в 1805 г. овдовевшая (ее муж умер от ран, полученных под Аустерлицем) и оставшаяся с двумя дочерьми, графинями Екатериной (впоследствии камер-фрейлиною) и Дарьею, «Долли» (вышедшею в 1821 г. за Австрийского посланника во Флоренции, а затем (1829 — ...
Входимость: 2. Размер: 6кб.
Часть текста: de l’esprit humain et qui n’en sera pas l’unique tendent nécessairement à diminuer le nombre des troupes d’un état, l’esprit de la force armée étant directement opposé à toute idée constitutionnelle, il serait très possible qu’ avant 100 ans l’on n’eût plus d’armée permanente. 3. Quant aux grandes passions et aux grands talents militaires on aura toujours la guillotine — la société se soucie fort peu d’admirer les grandes combinaisons d’un général victorieux —on a bien autre chose à faire — et ce n’est que pour cela qu’on s’est mis sous l’égide des lois. Rousseau qui ne raisonnait pas mal pour un croyant de protestantisme dit en propres termes: «ce qui est utile au public ne s’introduit guère que par la force, attendu que les intérêts particuliers y sont presque toujours opposés. Sans doute la paix perpétuelle est à présent un projet bien absurde; mais qu’on nous rende un Henri IV et un Sully, la paix perpétuelle redeviendra un projet raisonnable; ou plutôt, admirons un si beau plan, mais consolons-nous de ne pas le voir exécuter; car cela ne peut so faire que par des moyens...
Входимость: 1. Размер: 5кб.
Часть текста: М., около (не позднее) 9 февраля 1831 Пушкин А. С. Полное собрание сочинений: В 10 т. — Л.: Наука. Ленингр. отд-ние, 1977—1979. Т. 10. Письма. — 1979. 392. Е. М. ХИТРОВО. Около (не позднее) 9 февраля 1831 г. Из Москвы в Петербург. Il est bien heureux pour vous, Madame, d’avoir une âme capable de tout comprendre et de s’intéresser à tout. L’émotion que vous montrez en parlant de la mort d’un poète au milieu des convulsions de l’Europe, est une grande preuve de cette universalité de sentiment. Si la veuve de mon ami était dans un état de détresse, croyez, Madame, que ce n’est qu’à vous que j’aurais eu recours. Mais Delvig laisse deux frères dont il était le seul soutien: ne pourrait-on pas les faire entrer au corps des pages?.... Nous sommes dans l’attente de ce que le sort va décider. La dernière proclamation de l’empereur est admirable. Il paraît que l’Europe nous regardera faire. Un grand principe vient de surgir du sein des révolutions de 1830: le principe de ...
Входимость: 2. Размер: 7кб.
Часть текста: je suis obligé de m’absenter pour deux ou trois semaines sans d’autre autorisation que celle de l’officier de quartier. Je crois de mon devoir d’en prévenir votre Excellence. Je saisis cette occasion pour vous parler d’une chose qui m’est toute personnelle. L’intérêt que vous avez toujours daigné me témoigner, m’encourage à vous en parler en détail et en toute confiance. Il y a un an à peu près que dans l’un de nos journaux on imprima un article satyrique dans lequel on parlait d’un certain littérateur qui manifestait des prétentions à une origine noble, tandis qu’il n’était qu’un bourgeois-gentilhomme. On ajoutait que sa mère était une mulâtre dont le père, pauvre négrillon, avait été acheté par un matelot pour une bouteille de rhum. Quoique Pierre le Grand ne ressemblât guère à un matelot ivre, c’était me désigner assez clairement, vu qu’il n’y a que moi de littérateur russe qui comptasse un nègre parmi mes ancêtres. Comme l’article en question était imprimé dans une gazette officielle, qu’on avait poussé l’indécence jusqu’à parler de ma mère dans un feuilleton qui ne devrait être que littéraire, et que nos gazetiers ne se battent pas en duel, je crus devoir répondre au satyrique anonyme , ce que je fis en vers et très vertement. J’envoyais ma réponse à feu Delvig, en le priant de l’insércr dans son journal. Delvig m’engagea à la supprimer, me faisant observer qu’il y aurait du ridicule à se défendre la...
Входимость: 2. Размер: 17кб.
Часть текста: de cela que je ne vous sais nullement gré. Laissons de côté la demande peut-être indiscrète que je vous avais faite, quoique très décidé à garder inviolablement le secret; mais pour la faveur que je vous demandais de m'indiquer les Poésies légères et fragments des pièces déjà publiées que vous préféreriez voir traduits, je ne vous ferai pas grâce, et je réitère ma demande. En choisissant moi-même, je crains de faire comme Alfiéri, quand à trois reprises il a entrepris de faire des extraits du Dante, et qu'il s'est trouvé à la fin l'avoir, toutes les trois fois, copié en entier. Je ne serais nullement éloigné de le faire; mais m'étant engagé pour le moment à donner un recueil de différents Poètes Russes, je ne puis pas m'adonner à un travail qui me mènerait trop loin; ainsi point de quartier: indiquez seulement: je ne vous demande pas de faire copier; cela serait inutile. Je joins ici la traduction de Державин et votre Prophète. De grâce, donnez-moi votre avis bien sincère là-dessus; je vous jure par Apollon que je prendrai votre critique comme une marque d'estime et d'amitié. Avez-vous lu mon printemps? C'est un souvenir de ma jeunesse et de ma belle patrie. La Poésie, cette magicienne, par un charme...

© 2000- NIV