Cлова на букву "M"


А Б В Г Д Е Ж З И Й К Л М Н О П Р С Т У Ф Х Ц Ч Ш Щ Э Ю Я
0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Поиск  

Показаны лучшие 100 слов (из 310).
Чтобы посмотреть все варианты, нажмите

 Кол-во Слово
120MADAME
15MADEMOISELLE
273MAI
9MAIL
4MAIMER
56MAIN
31MAINS
7MAIRE
48MAISON
5MAJ
55MAJESTE
5MAJOR
53MAL
4MALICE
40MAMAN
21MAN
5MANGE
53MANI
9MANN
40MAR
8MARCHER
4MARDI
45MARI
21MARIA
9MARIANNE
37MARIE
6MARJORY
8MARQUE
8MARQUIS
7MASSACRE
11MATER
5MAXIMUM
7MAY
12MEASURE
8MEDITATION
5MEGLIO
12MELANGE
5MELODIE
14MEME
70MEMOIRES
6MEN
9MENACE
5MENAGE
8MENS
35MER
24MERCI
5MERIMEE
185MES
19MESSIEURS
12MET
5MIA
5MICH
14MICHEL
4MICHELET
12MIDI
15MIEN
59MIEUX
38MILIEU
5MILLION
6MILTON
10MINE
5MINISTER
6MINUIT
5MINUTE
19MIO
7MIR
7MIRABEAU
48MIS
7MISERABLE
9MISSION
53MIT
37MOBILE
20MODE
10MODERN
5MODO
223MOI
73MOMENT
330MON
99MONDE
166MONSIEUR
5MONTAIGNE
5MONTE
9MONTESQUIEU
13MONUMENT
5MORAL
11MORALE
5MORE
6MORIR
81MORT
81MOSCOU
77MOT
14MOTIF
11MOULT
9MOUTON
53MOYEN
5MUCH
7MUNCHEN
5MUNICIPAL
20MUSE
10MYST

Несколько случайно найденных страниц

по слову MONSIEUR

Входимость: 5. Размер: 3кб.
Часть текста: Monsieur votre frère me faisait l’honneur de passer chez moi, j’aurais été enchanté de le recevoir et de renouveler une connaissance aussi aimable. Quant à ce qui regarde la prix, j’aurais voulu la vendre, comme j’ai eu l’honneur de vous le dire, pour 1500. Au reste je m’en rapporterai absolument à la décision de Monsieur votre frère. Agréez les assurances du respect le plus profond et de la considération la plus parfaite.— Monsieur, votre très humble et obéissant serviteur Mercredi. Alexandre Pouchkine.       P. S. Mon père vous présente ses respects. Il espère la prochaine fois avoir la double satisfaction de recevoir à Михайловское vous et Monsieur votre frère. {См. перевод} Переводы иноязычных текстов Милостивый государь, я счел бы своим долгом послать вам свою коляску, но в настоящую минуту в моем распоряжении нет лошадей. Если вам угодно будет прислать за нею, она к вашим услугам. Если ваш брат окажет мне честь посетить меня, мне будет весьма лестно принять его и возобновить столь приятное знакомство. Что касается цены, то, как я уже имел честь говорить вам, я хотел бы продать коляску за 1500 рублей. Впрочем, совершенно полагаюсь в этом на решение вашего брата. Примите уверения в глубочайшем уважении и совершеннейшем почтении. Милостивый государь, ваш нижайший и покорный слуга Среда. Александр Пушкин. P. S. Отец ...
Входимость: 4. Размер: 10кб.
Часть текста: m’était entièrement connue depuis longtemps et ne pouvait m’être indifférente; mais comme elle était restreinte dans les bornes des convenances et que d’ailleurs je savais combien sur ce point ma femme méritait ma confiance et mon respect, je me contentais du rôle d’observateur quitte à intervenir lorsque je le jugerai à propos. Je savais bien qu’une belle figure, une passion malheureuse, une persévérance de deux années finissent toujours par produire quelque effet sur le coeur d’une jeune personne et qu’alors le mari, à moins qu’il ne fût un sot, deviendrait tout naturellement le confident de sa femme et le maître de sa conduite. Je vous avouerai que je n’étais pas sans inquiétude. Un incident, qui dans tout autre moment m’eût été très désagréable, vint fort heureusement me tirer d’affaire: je reçus des lettres anonymes. Je vis que le moment était venu, et j’en profitai. Vous savez le reste: je fis jouer à M-r votre fils un rôle si grotesque et si pitoyable, que ma femme, étonnée de tant de plattitude, ne put s’empêcher de rire et que l’émotion, que peut-être avait-elle ressentie pour cette grande et sublime passion, s’éteignit dans le dégoût le plus calme et le mieux mérité....
Входимость: 2. Размер: 3кб.
Часть текста: Розен — Пушкину А. С., 29 мая 1833 Пушкин А. С. Полное собрание сочинений: В 17 т. Том 15 (Переписка 1832-1834). — 1948. 818. Е. Ф. Розен—Пушкину. 29 мая 1833 г. Петербург. Somov est mort! ses obsèques auront lieu demain à dix heures; les billets s'impriment encore; je suis chargé de Vous prier de vouloir bien assister à ce cortège funèbre; l'adresse de sa dépouille mortelle est Знаменской улицы, в доме купчихи Балохоновой № 712. Faites-moi savoir si rien ne vous empêche de rendre les derniers honneurs au défunt? en ce cas nous pourrions y aller ensemble. Sa famille est bien à plaindre. Tout à Vous! Rosen. ce 29 Mai 1833. Адрес:         A Monsieur Monsieur Alexandre de Pouschkine    de la part de Rosen. {См. перевод} Переводы иноязычных текстов строка 9 и сл. Сомов скончался! Похороны состоятся завтра в десять часов; пригласительные билеты еще печатаются; мне поручили просить вас принять участие в похоронной процессии; прах его находится на <.....>. Дайте мне знать, не помешает ли вам что-нибудь отдать последний долг покойному? Если нет, то мы могли бы отправиться туда вместе. Очень жаль его семью, Весь ваш! Розен. Сего 29 мая 1833. Милостивому государю господину Александру Пушкину от Розена. Примечания Е. Ф. Розен—Пушкину. 29 мая 1833 г. Петербург. Печатается по подлиннику (ЛБ, № 3357). Впервые опубликовано В. Я. Брюсовым в его книге „Письма Пушкина и к Пушкину“, 1903, стр. 109. Вошло в издание переписки Пушкина под ред. В. И. Саитова (т. III, 1911, стр. 22).
Входимость: 4. Размер: 7кб.
Часть текста: comme un limaçon, jusqu’aux régions lumineuses, où l’aigle établit son aire. Dès lors tout le monde d’admirer, de préconiser le mérite, les talents, les vertus, la puissance de pigmée revêtu d’une robe éthérée. — Certain jour il arriva qu’un mauvais plaisant souleva un pan de la robe mystérieuse, enchantée; et fit voir au monde le scarabée, l’insecte rampant, tel que la bonne nature l’avait fait. Aussitôt l’illusion disparut et fit place à la vérité: dès lors vous eussiez vu ceux là même qui naguère rampaient aux pieds de l’homme aux lumières, s’élever contre lui, le berner, le siffler, le bafouer, le couvrir de boue. Tout en approuvant ma traduction vous me conseillez, Monsieur, de ne pas la faire publier. Je vous obéis, mais seulement pour un temps. J’en ai envoyé une copie à mon frère, en Belgique, et une à mon père, en France; comme j’ai fait de tous les actes de mon affaire; mais sous la condition empresse de ne rien faire imprimer sans mon ordre. Dans les circonstances extraordinaires où je me trouve, j’ai cru devoir prendre cette précaution; de manière que, si je ne parviens à obtenir la justice que je réclame; vif ou mort; je serai vengé, par la publication de ce tissu d’injustices de violences et d’infamies, dont je suis la victime depuis tant d’années. Je vous envoie ci-joint une copie de...
Входимость: 5. Размер: 5кб.
Часть текста: Пушкин А. С. Полное собрание сочинений: В 17 т. Том 16 (Переписка 1835-1837). — 1949. 1148. В. А. Соллогуб — Пушкину. Начало марта 1836 г. Тверь. (Черновое) Monsieur, Je profite [Monsieur] d’une occasion sûre pour répondre à la lettre que m’a remise de votre part M r [Chlust] Хлюстин. — Sans repondre aux singulieres expressions, dont vous vous servez et qui ne peuvent venir que d’un mésentendu, je vous observerai seulement. Monsieur, que je ne puis comprendre, comment Madame votre épouse a pu se formaliser d’une question aussi banale: Depuis quand êtes vous mariée? Il me semble [aussi] que pour elle vous êtes justement la dernière personne qui pourrait prendre à la fou une offence. [Ne voyez pas du reste — ] Quant aux impertinences, que je dois avoir dites, je vous prie de savoir que je suis trop bien élevé, Monsieur, pour en adresser à un homme, et pas assez fou pour en adresser à une femme, et encore moins pour m’en vanter. Maintenant, Monsieur, je vous [d’ai que je vous ] ai attendu pendant tout le mois de Février, et que mon service ne me permettant pas à rester à Тверь davantage, je vais partir pour les differents endroits de ma destination. Quand vous serez dispose à me demander de nouveau raison, vous me...

© 2000- NIV